GDPR : nouvelle loi sur la protection des données personnelles
553
post-template-default,single,single-post,postid-553,single-format-standard,bridge-core-2.1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-19.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-6.3.0,vc_responsive

GDPR : nouvelle loi sur la protection des données personnelles

GDPR : nouvelle loi sur la protection des données personnelles

L’Union Européenne a récemment pris en compte l’évolution exponentielle du digital et l’impact que cela génère au niveau de la protection des données personnelles. En effet, vous avez probablement entendu parler de la GDPR. On vous en parle dans cet article !

GDPR : Qu’est-ce que c’est ?

La GDPR en anglais provient de l’acronyme General Data Protection Regulation. On retrouve parfois l’appellation française RGDP qui vient de Règlement Général sur la Protection des Données.

Il s’agit d’un règlement européen pour la protection des données personnelles. Cette nouvelle réglementation semble en effet indispensable dans un monde qui devient de plus en plus digital.

Cette loi concerne tous les organismes qui traitent des données à caractère personnel sur les résidents de l’Union Européenne. Elle a été votée en avril 2016 mais les entreprises ont jusqu’au 25 mai 2018 pour le mettre en pratique.

Parmi les articles de cette loi, les entreprises sont dorénavant tenues de prendre toutes les mesures pour garantir la conformité au GDPR. Elles doivent également être capables de démontrer qu’elles ont rempli leurs tâches afin de protéger les données des clients. Il s’agit du principe d’accountability.

De plus, les entreprises doivent protéger les données personnelles de leurs clients dès la conception d’un nouveau produit ou service (privacy by design) mais aussi veiller au respect de la vie privée de leurs clients sans attendre que ceux-ci ne leur demandent (security by default).

Par ailleurs, en cas de violation des données personnelles par un tiers, les entreprises ont 72 heures pour notifier leurs clients.

 

Quelle sanction en cas de non-respect aux règles GDPR ?

En cas de non-respect du règlement GDPR, les entreprises se verront subir une amende de 4% du CA mondial de l’entreprise ou 20 millions d’euros. La somme la plus importante des deux étant retenue.

 

La GDPR vous intéresse ?

Au cours de notre évènement Fiducorner, notre partenaire Datos, abordera cette nouvelle législation et présentera les solutions possibles à mettre en place pour garantir la conformité au GDPR. Alors, n’hésitez pas à vous inscrire à notre évènement du 30 novembre en cliquant ici.

 

Sources :

Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) Principaux changements

GPDR: Qu’est-ce que cela change ?