Digitalisation : Quelles compétences relationnelles pour le project manager ?
615
post-template-default,single,single-post,postid-615,single-format-standard,bridge-core-2.1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-19.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-6.3.0,vc_responsive

Digitalisation : Quelles compétences relationnelles pour le project manager ?

Digitalisation : Quelles compétences relationnelles pour le project manager ?

La transformation digitale est avant une transformation managériale. Il est donc essentiel de désigner un project manager capable de motiver, convaincre et former son équipe à ce changement profond de leur manière de travailler au quotidien. Découvrez dans cet article les principales compétences relationnelles que tout bon project manager doit avoir afin de mener à bien la mise en place du processus de digitalisation.

1. Le project manager est un leader avant tout !

Tout d’abord, un bon project manager est un bon leader. Un leader est une personne qui inspire et mène les autres membres du groupe. Il s’agit du pilier d’un groupe.

Cette personne devra donc être capable de gérer les conflits. En effet, l’annonce de la mise en place d’un processus de digitalisation peut créer des tensions au sein de l’équipe :

  • Des personnes réticentes au changement
  • Des personnes ayant peur de perdre leur travail

C’est donc de la responsabilité du project manager de gérer ces conflits qui pourraient se développer au sein de l’équipe.

Par ailleurs, le leader doit avoir confiance en soi et inspirer la confiance auprès de ses collaborateurs.

2. Le project manager doit comprendre les dynamiques de groupes

De plus, cette personne devra être capable de convaincre tous les membres de l’équipe de l’importance de la transformation digitale et de sa plus-value. En effet, il existe deux adages dans la dynamique de groupes :

1. « Une chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible« . En d’autres mots, il suffit qu’une personne ne soit pas convaincue de l’importance de la transformation digitale et il diminuera ainsi la performance du groupe jusqu’au risque de mener le projet à l’échec.

2. De plus, « le tout est plus que la somme des parties« . Cela signifie donc que le résultat atteint en travaillant en équipe est supérieur qu’à la somme que ce que chaque individu aurait produit en travaillant individuellement.

3. Le project manager doit adopter un comportement bienveillant

3.1. L’écoute active

La reformulation

La reformulation permet de vérifier si l’on a bien compris ce que notre interlocuteur essaye de nous dire.

Quand le project manager reformule ce que son collaborateur vient de lui dire, cela permet donc de montrer qu’il est à l’écoute et qu’il essaye réellement de le comprendre.

Questions

En tant que project manager, il est important de savoir poser les bonnes questions pour comprendre le collaborateur en face de vous. Les questions de compréhension  montrent ainsi  l’intérêt  porté au  problème  de  l’autre personne.

Soutien

Soutenir ses collaborateurs est également essentiel afin de les encourager à continuer leurs efforts.

3.2. Attitude générale du project manager

  • Stabilité  générale :  Le project manager doit se tenir stable sans pour autant être rigide.
  • Verticalité  
  • Tonicité  
  • Ouverture : Avoir la paume de la main en avant et une ouverture des bras signifient que le project manager est  ouvert à écouter ce que l’autre va lui dire.
  • Voix : Le ton de la voix doit être posé sans être trop faible ni trop fort.